surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes

Comment nos vêtements vont nous tuer…

2 comments

Avant toute chose, j’espère sincèrement que vous allez bien et que vos proches se portent bien. Ici je vais partager avec vous mon avis sur la situation sanitaire actuelle, mais aussi et surtout la situation environnementale. Ce que nous vivons en ce moment est horrible. Certaines personnes meurent et perdent des proches, mais si on ne fait rien pour l’environnement, les choses pourraient être encore pire dans un avenir très proche. Le réchauffement climatique est la plus grande menace que la planète connaît et on ne peut plus fermer les yeux face à elle. Sur mon blog, je donne des conseils aux femmes pour aider à bien s’habiller au quotidien sans surconsommer. Je vais donc ici vous rappeler à quel point la surconsommation de vêtements est néfaste pour la planète, vous y compris et je vous donnerai des conseils pour fair autrement. Vous allez comprendre pourquoi sortir de la fast-fashion est vital aujourd’hui pour le monde, comment devenir une « consommatrice consciente« . J’espère sincèrement que vous lirez avec attention et surtout que cela raisonnera en vous…

L’après crise sanitaire… La question environnementale

Nous traversons en ce moment une période très difficile, des gens meurent et perdent des proches à cause d’un virus qui a fait son apparition il y a peu.

Nous faisons tout en ce moment pour tenter de l’éradiquer et je suis sûre que nous y arriverons. 

Mais ce que j’espère surtout, c’est qu’une fois cette crise sanitaire passée, nous en tirerons de vraies leçons.

Aujourd’hui on a peur d’un virus pour notre santé et celle de nos proches, mais c’est bien pire qui nous attend par la suite si on ne fait rien pour stopper le réchauffement climatique. 

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Si on ne fait rien pour stopper le réchauffement climatique, on s’expose à des catastrophes naturelles sans précédent et je pense que peu de personnes réalisent vraiment ça.

Pourtant ce sont des faits, les scientifiques l’ont prédit, tout comme les scientifiques ont prédit la pandémie actuelle, mais nous ne voulons pas écouter.  

Conséquences du réchauffement climatique : les catastrophes naturelles

Si du jour au lendemain, plus personne ne peut respirer à cause de la pollution, s’il fait 60 degrés en été, si on ne peut plus maîtriser des incendies trop fréquents et intenses, si de nouvelles maladies font leur apparition à cause de la fonte des glaces, si des territoires entiers disparaissent à cause de la montée des eaux, si nous détruisons les dernières espèces animales encore vivantes, etc.  

Dites-moi comment nous simples humains pourront lutter face à tout ça quand il sera trop tard ?

Pour le moment, j’ai vraiment l’impression que nous sommes une sorte de maladie pour la terre. On habite sur terre, la terre nous nourrit, nous permet de respirer, nous permet de vivre et nous on la détruit, jusqu’à peut être un jour entraîner notre propre destruction. 

Et quelque part pour la terre la pandémie actuelle, c’est un peu son médicament. Ça lui permet de nous affaiblir et elle de mieux se porter. 

  • Save

Rendez-vous compte que les pays qui ont pris la décision de mettre en pause leur activité économique pour éviter la propagation du virus ont vu leur pollution atmosphérique chuter

Nous pouvons agir ensemble, mais on a aussi besoin d’aide

La nature est en train de guérir et elle nous envoie un message. Elle nous prouve que ce sont bien nos actions qui sont en train de la détruire, mais que ce sont nos actions également qui peuvent la sauver. Elle nous prouve également que c’est possible, que nous pouvons y arriver, que nos efforts ne sont pas vains, mais qu’il faut frapper fort. 

Il faut qu’on s’y mette tous ensemble et pour ça, il faut que les gouvernements prennent de vraies décisions.

On ne peut pas juste nous, à notre échelle changer le monde, ça prendrait beaucoup trop de temps et beaucoup de gens n’accepteraient pas de suivre le mouvement.

La crise sanitaire actuelle nous prouve bien que nous ne sommes pas capables de nous autodiscipliner, tout du moins en France. Que même si on a la preuve qu’un virus peut nous tuer nous ou tuer des personnes fragiles autour de nous, on ne s’empêcherait pas pour autant seuls de faire des choses qui augmenteraient la propagation de la maladie. 

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Je ne jette la pierre à personne, nous ne sommes que des humains et l’autodiscipline n’est vraiment pas quelque chose de naturel ou de facile pour nous. 

Il faut que les gouvernements de tous les pays prennent des mesures strictes pour endiguer la pandémie actuelle, mais aussi et surtout pour lutter contre le réchauffement climatique qui n’a cessé d’augmenter partout dans le monde ces dernières années. 

Des mesures strictes pour sauver la planète

Rappelez-vous par exemple de l’époque où tout le monde fumait dans les bars, les cinémas, les métros, les boîtes de nuit, les restaurant, au travail, etc.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Si on nous avait juste dit de ne plus le faire par respect pour les personnes qui nous entourent pensez-vous sérieusement que les gens auraient arrêté d’eux-mêmes ? Personnellement je ne pense pas. Peut-être que ça aurait fini un jour par arriver, mais en combien de temps ? 

C’est l’intervention de l’état à travers la mise en place de lois fermes qui a permis l’arrêt de la cigarette dans tous la plupart des lieux publics. Au début ça a choqué beaucoup de personnes, les gens n’étaient pas d’accord avec ça, mais aujourd’hui c’est complètement intégré. Tellement bien intégré que ça choquerait par exemple n’importe qui de voir une personne fumer dans un cinéma, dans un restaurant et dans la majorité des autres lieux publics.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

De mon point de vue, si on veut lutter efficacement contre le réchauffement climatique, ce n’est pas à nous d’avoir tout le poids sur les épaules. On doit nous imposer des choses pour que le changement se fasse vite. Si on ne devait compter que sur la bonne volonté des gens, ça prendrait beaucoup trop de temps et on a plus ce temps.

J’aimerais que les gouvernements du monde entier prennent de vraies décisions efficaces pour préserver notre environnement. Mais en attendant que ça arrive, anticipons un peu les choses. 

Industrie de la mode et pollution atmosphérique

N’attendons pas la dernière minute pour faire bouger les choses. Tentons dès maintenant d’aider la planète à aller mieux pour ne pas avoir à en subir de trop lourdes conséquences par la suite.

Si vous me suivez sur ma chaîne, c’est que vous aimez la mode, mais je vous rappelle que l’industrie de la mode est aujourd’hui la 2ème industrie la plus polluante du monde juste après l’industrie pétrolière. 

L’industrie de la mode, c’est 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre émis chaque année, soit plus que les vols internationaux et le trafic maritime réunis.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Je ne suis pas une activiste, je ne cherche pas à vous imposer des choses ou à juger vos actions. Personne n’est pas parfait, moi la première. 

Devenons ensemble des « consommatrices conscientes »

Je ne vous demande pas de changer complètement votre façon de consommer, mais au moins de ne pas surconsommer et de devenir une “consommatrice consciente”  C’est à dire une consommatrice qui achète en toute connaissance de cause, qui sait exactement quel est l’impact de ses achats sur le monde qui l’entoure, la planète, les animaux et les humains.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

J’ai dépensé 1000 euros chez Zara ou n’importe quelle autre enseigne de fast-fashion” ou “J’ai encore craqué” avec plein de sacs de vêtements en photo ou vidéo ou “Je fais mon shopping les yeux bandés”.  Aujourd’hui, je n’en peux plus de voir encore des contenus vidéos ou écrits qui titrent des choses comme ça.

La planète est à l’agonie et nous on ne trouve rien de mieux que de l’asphyxier toujours plus.

Je ne dis pas ça pour prendre qui que ce soit de haut, loin de là. Je dis ça pour tenter de créer un électrochoc dans les esprits afin que l’on se réveille tous ensemble. On fait tous des erreurs et on peut tous améliorer nos actions.

On peut se faire plaisir, on peut bien s’habiller, mais on a pas besoin de tonnes de vêtements pour ça.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Fast-fashion et surconsommation vestimentaire

L’industrie de la fast-fashion a complètement modifié notre façon de consommer la mode depuis qu’elle existe, c’est-à-dire depuis la fin des années 70 à peu près.

On voit depuis nos vêtements comme des biens qui ne servent à être porté que quelques fois avant d’être complètement mis de côté, voire jeter.

« Pour rappel, la fast fashion (en français : mode rapide) est un segment de l’industrie vestimentaire qui se caractérise par le renouvellement très rapide des vêtements proposés à la vente, plusieurs fois par saison, voire une fois par semaine.  Ces vêtements sont destinés à être portés pendant une courte période de temps et à être vendus à un coût suffisamment bas pour que la clientèle soit fortement incitée à renouveler très fréquemment sa garde-robe et à ne pas suspendre son acte d’achat dans l’attente des soldes de fin de saison. » 

Les vêtements sont donc fabriqués le plus rapidement et le moins cher possible sans trop de considération pour ceux qui les fabriquent, sans trop de considération pour l’environnement et même sans trop de considération pour ceux qui vont les porter. 

Les vêtements de fast-fashion sont très souvent de mauvaise qualité et encouragent une approche jetable de la mode.

Fast-fashion et souffrances humaines, animales et environnementales

Dans l’industrie de la fast-fashion, les travailleurs sont exploités, sous-payés, développent de lourds problèmes de santé liés à l’utilisation de produits toxiques pour fabriquer les vêtements. Ces mêmes produits toxiques se déversent aussi dans les eaux et dans l’air et ce sont des populations entières qui se retrouvent intoxiquées, ainsi que la nature, les animaux et même les personnes qui vont porter les vêtements. 

Les animaux sont également maltraités à cause d’élevages intensifs et violents pour produire toujours plus afin de satisfaire notre demande toujours plus forte. Et finalement on se retrouve en magasin avec un vêtement pas cher qui ne va durer que très peu de temps et qui aura causé et de multiples souffrances humaines, animales et environnementales. 

Devrions nous être fières de tels achats ?

Faut-il uniquement tenir compte des prix et de l’esthétique avant d’acheter ?

Une personne m’a dit un jour “c’est ridicule d’acheter des vêtements cher alors qu’on peut en trouver de supers à 20 / 30 euros chez H&M, Zara, Primark, Boohoo, Uniqlo, etc”

Mais qu’est-ce que ça veut dire de supers vêtements à 20-30 euros ? 

Est-il possible de par exemple comparer un joli pull à 100 euros en laine biologique fabriqué dans le respect de l’environnement, de l’humain et des animaux avec un pull à 30 euros fabriqué par des travailleurs maltraités, sous-payés, à partir de matériaux bas de gamme ultras polluants issus du pétrole comme l’acrylique par exemple ?

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

On ne peut plus aujourd’hui acheter en tenant uniquement compte de l’esthétique et des prix. Ce n’est pas parce qu’un vêtement est beau et pas cher que c’est une bonne affaire loin de là. 

Mais ce n’est pas non plus parce qu’un vêtement est cher qu’il est de bonne qualité.  

Un vêtement de bonne qualité pour moi est un vêtement éthique qui me plaît esthétiquement, qui est bien travaillé et qui a de belles finitions. Un vêtement éthique est un vêtement qui a été conçu dans le respect de l’environnement, des animaux et de l’humain. 

Mais bien sûr tous les vêtements éthiques ne sont pas forcément de bonne qualité, c’est pour ça que je précise qu’il doit être bien travaillé et avoir de belles finitions.

Des achats éthiques de bonne qualité et peu fréquents

On ne va pas se mentir, les vêtements éthiques neufs sont plus chers que les vêtements neufs de fast-fashion. 

Néanmoins, est-ce que le prix est une bonne raison pour ne faire aucun effort et se détourner complètement du marché neuf éthique ?

Si vous avez par exemple assez d’argent pour acheter 5 hauts de fast-fashion à 20 euros, c’est que vous avez assez d’argent pour acheter un seul joli haut éthique de bonne qualité à 100 euros.

Mais les gens ne veulent pas acheter un seul haut à 100 euros. Les gens veulent tout le temps changer de vêtements

Pour qu’un système d’achats restreints et qualitatifs fonctionne pour vous, il faut complètement revoir votre façon d’appréhender la mode. Il faut que vous trouviez votre propre style, que vous appreniez à bien assembler vos vêtements entre eux et que vous compreniez que les vêtements peuvent constituer une sorte de patrimoine à part entière.

De plus je tiens à ajouté qu’ici pour mon exemple je n’ai évoqué que le marché de l’éthique neuf pour le mettre en opposition au marché neuf de la fast-fashion, mais le marché de l’éthique ne concerne absolument pas que le marché du neuf. Le marché de l’éthique, c’est aussi le marché de la seconde main. Le marché de la seconde main est un marché que j’adore personnellement. On donne une seconde vie à des vêtements qui auraient peut-être finis à la poubelle et on peut accéder à de très belles pièces à des prix défiants toute concurrence. J’ai par exemple dernièrement acheté un très joli haut de seconde main à 5 euros.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Constituez-vous un patrimoine vestimentaire

De beaux vêtements peuvent se transmettre de génération en génération s’ils sont de bonne qualité et bien entretenus. Il n’y a que notre génération qui n’a pas compris ça. À l’époque, les vêtements avaient beaucoup de valeur aux yeux des gens et se conservaient comme des biens précieux. Aujourd’hui, c’est tout le contraire, on en a tellement et on s’en lasse tellement vite que nos vêtements nourrissent davantage les décharges que nos armoires.

Pour que vous visualisiez mieux ce que j’entends par patrimoine vestimentaire, je vous conseille d’aller jeter un oeil à la vidéo intitulée “Merci Mamie” sur la chaîne de Clara Victorya. Je l’ai personnellement adorée et elle résume vraiment bien ce que je viens de vous dire.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Si vous n’entassez que des vêtements de mauvaise qualité dans votre garde-robe, vous ne vous constituerez aucun patrimoine, c’est évident. Vos vêtements ne vieilliront pas bien et vous aurez toujours cette forte envie de les renouveler sans cesse.

Et dans ce cas malheureusement, le seul patrimoine que vous céderez à vos enfants, c’est notre mentalité actuelle, c’est-à-dire celle de surconsommer des vêtements considérés comme jetables.

Le mot de la fin…

Pour conclure, le message que vous devez retenir de cet article n’est pas celui de ne plus jamais acheter en boutiques de fast-fashion ou de n’acheter qu’éthique. Moi-même, je ne suis pas parfaite et je n’achète pas encore à 100% éthique

Parfois il arrive aussi qu’on n’ait pas trop le choix. Certaines tailles de vêtements ou de chaussures sont par exemple introuvables sur le marché de l’éthique. Et je ne vais pas vous dire de ne pas vous habiller ou de ne pas vous chausser. 

Vous n’aurez peut-être pas d’autres choix que de consommer des vêtements de fast-fashion, mais dans ce cas, je vous invite à toujours acheter en tant que consommatrice consciente. Soyez consciente de l’impact de vos achats sur le monde qui vous entoure et limitez le plus possible ces achats.

Des achats durables pour une terre et des armoires qui respirent enfin

Dirigez-vous également le plus possible vers les articles les plus durables des boutiques de fast-fashion, car tous les vêtements proposés dans les boutiques de fast-fashion ne se valent pas en termes de qualité. Certaines pièces sont mieux que d’autres en termes de durabilité et c’est vers ces pièces que je vous invite à vous diriger en priorité.

surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save

Ne surconsommez pas, c’est vraiment le plus important. La surconsommation de vêtements n’est bonne nulle part, ni dans le secteur de la fast-fashion, ni même dans le secteur de l’éthique.

Dites-vous que vos efforts ne seront pas vains, si tout le monde s’y met, la situation va forcément s’améliorer. J’ai foi en nous, je sais qu’on peut y arriver. 

Et comme dit ce proverbe : “Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment est maintenant”. 

Ma vidéo : « Comment nos vêtements vont nous tuer »

Vidéos que je vous invite à voir :

Quelques enseignes de fast-fashion :

  • Primark
  • Zara
  • Victoria’s Secret
  • Mango H&M
  • Stradivarius
  • Shein
  • Zaful
  • Boohoo
  • Topshop
  • Fashion Nova
  • Pretty Little Thing
  • Jennyfer Uniqlo
  • ASOS
  • Kiabi
  • Forever 21
  • Abercrombie & Fitch
  • De nombreuses marques de Luxe

Je vous embrasse fort… Prenez soin de vous, des personnes qui vous entourent, mais aussi de notre belle planète.

[yasr_visitor_votes size= »large » postid= »13033″]
surconosommation, societe surconsommation, trop de vetements, acheter moins de vetements, pollution environnement, environnement industrie de la mode, comment shabiller ethique, comment acheter moins de vetements, consommateurs conscients, consommatrices conscientes
  • Save
2 comments

2 comments

Bibi 27 mars 2020 - 11:48

Bonjour Amanda,

Très bel article, je partage les remerciements à toutes ces personnes, quelles que soient leurs professions, qui œuvrent au risque de leurs santés pour assurer nos confinements.
Je maudis les inconscients qui ne respectent pas le confinement et tous ceux qui alimentent la théorie du complot et les polémiques diverses. Nous ne sommes pas à l’heure des règlements de compte mais à l’heure de la protection et pour ceux qui pensent que la planète doit se nettoyer et les êtres humains disparaître pour faire place plus nette, je vous en prie passez devant et quittez ce monde, moi j’y suis heureuse, même s’il est imparfait.
L’industrie de la mode rapporte tellement d’argent qu’il faudrait une entente entre tous les gouvernements pour cesser cela. Les vêtements fabriqués dans des pays sous développés et consommés dans les pays favorisés font hélas partie des échanges commerciaux et du mode de consommation moderne. Les magazines féminins regorgent de vêtements, la publicité nous pousse à consommer et chacun consomme selon ses moyens. Il nous faudrait comprendre que le minimalisme n’est pas qu’une mode mais un nouveau mode de consommation qui va à l’essentiel et recentre l’individu dans son environnement. La mode éthique, le local, le bio oui mais à condition que certains n’utilisent plus ces critères pour faire de meilleurs bénéfices. C’est tous ensemble que nous devons changer ces habitudes mais pour porter toujours les mêmes vêtements (ce que je fais) demande une certaine maturité, un nouveau regard sur soi, et une certaine expérience.
Je portais un uniforme durant ma vie professionnelle aujourd’hui à la retraite je suis nomade, ma garde robe chaussures et vêtements de sport compris contiennent dans deux sacs, j’applique le « un sort-un rentre » je n’ai plus de maison, je visite le monde et ma vie m’appartient.

Reply
Amanda 28 mars 2020 - 23:09

Bonjour Bibi,
Merci pour ce beau message. Je suis ravie que nous partagions les mêmes valeurs concernant la surconsommation vestimentaire ❤️
Je vous embrasse,
Amanda

Reply

Leave a Comment

51 Shares
51 Shares
Copy link